Accueil Lire Adulte Bd adulte hiver 2020

Bd adulte hiver 2020

Moi ce que j’aime c’est les monstres par Ferris

Comics / Horreur

OPAC Détail de notice
Fiction empreinte de vérité, c’est une œuvre sur la différence qui transcende les genres et abolie les frontières entre les lecteurs. Emil Ferris l’a écrite pour les minorités, l’a dessinée pour la liberté d’être ce que l’on veut, humainement et intimement, et l’a portée envers et contre tout pour prouver que l’on peut se relever, que l’on peut se reconstruire et laisser sa marque. Et c’est pour ça que ce titre frappe si fort aujourd’hui, il s’adresse à tous, à nos problèmes, à notre monde.
L’auteure en a fait un album thérapeutique, elle a réappris à dessiner malgré une paralysie de la main droite. Elle aura mis 6 ans au total pour réaliser ce pavé au crayonné incroyable de réalisme. Passionnée de films d’horreur tout comme sa narratrice Karen qui se perçoit en monstre, Emil Ferris développe un scénario mêlant les époques, les lieux et les personnages, tout en décrivant la monstruosité de chacun. Un ouvrage étonnant, dérangeant, pourtant d’une grande sensibilité, et qui ne laisse pas indifférent.

 bd adulte hiver 2020

Macadam Byzance par Place et Starsky

Humour / Amitié

OPAC Détail de notice
« Je m'appelle Ilitch, le drôle de blase que j'me trimbale, mais tu verras, j'te raconterai l'anecdote... Et puis des histoires, enfin, notre histoire, aux copines, aux copains et à mézigue. Parole, tu vas te marrer, malgré la drôle de mouscaille dans laquelle on patauge. »
S'il est question ici de braquage bancal, de bastons mémorables, de bars, beaucoup, de bancs, un peu, de poursuites, d'enterrement, de bottes magiques ou encore d'un étrange mariage, ce livre ne raconte qu'une chose : l'amitié.
Une bd poilante avec des personnages truculents, de l’humour, de la gouaille, de l’émotion, des anecdotes, des bastons, une belle histoire d’amitié. Que ça fait du bien !

 

Un petit goût de noisette + Un petit goût de noisette et de fruits rouges par Vanyda

Sentimental

OPAC Recherche Simple
Il y a autant d'histoires d'amour que d'êtres existant sur Terre. Et bien souvent, ces histoires commencent au moment où on s'y attend le moins, chaque petite action pouvant donner naissance à quelque chose de bien plus grand. Que ces histoires se finissent bien, qu'elles soient compliquées, ou qu'elles ne se concrétisent pas, chaque personnage rencontré peut en tirer des leçons et continuer d'avancer.
Vanyda nous avait proposé en 2014 ce one-shot entremêlant les histoires de cœur de plusieurs personnages. Ce florilège était déjà un concentré d’émotions. Et puis voilà que 5 ans plus tard, elle décide de nous reparler de ces héros de papier et on est ravi d’avoir de leurs nouvelles comme de vieilles connaissances. Nous les suivons des années après, ils ont évolué, mûri, se sont « rangés » ou pas, certains se sont croisés, pour d’autres c’est encore à venir. Parce qu’en plus d’être de toute beauté côté illustration et mise en couleurs, en plus de parler avec honnêteté et pudeur de l’intimité de ces couples, la meilleure nouvelle est que l’histoire va encore se prolonger puisqu’un 3ème tome est annoncé : Un petit goût de noisette de fruits rouges et de chocolat amer. La patience a du bon.

 

J’peux pas j’ai chimio par Brijatoff et Hoppenot

Humour / Maladie / Cancer

OPAC Détail de notice
Alexandra Brijatoff propose un ouvrage ayant pour thème le cancer, thème difficile et pesant, mais dédramatisé ici grâce à l’illustration et à l’humour.
Entre la naissance du projet et sa concrétisation, il lui aura fallu deux ans de travail au total. Le temps nécessaire pour s’immerger avec une trentaine de rencontres-interviews – à la fois des malades bien sûr, des accompagnants et enfin des oncologues. Si Alexandra n’a pas elle-même été confrontée à la maladie, elle a accompagné son père dans son cancer des poumons et c’est bien évidemment à lui qu’elle dédie ce livre. Lui qui ne cessait de lui dire : « Ce qui est terrible, c’est le regard des autres. ».
Soucieuse de choisir les mots justes, de n’oublier aucun des aspects de ce bouleversement et de la détresse qu’elle provoque, elle a voulu s’appuyer sur le vécu de Camille : une jeune maman passée par l’épreuve d’un cancer du sein, scénariste de BD. Leurs textes se mêlent, s’entremêlent et se complètent en totale complicité.

 

Adieu mon utérus par Okada

Autobiographie / Maladie / Cancer / Manga

OPAC Détail de notice
Yuki Okada raconte sa lutte contre le cancer. Son chemin sera semé d’embûches, de larmes et de doutes, mais trouvera un écho chez de nombreuses personnes.
L’auteur partage son expérience parce qu’elle-même aurait souhaité en savoir plus au moment où on lui a annoncé la maladie. D’où la force de ce témoignage honnête, juste plein de pudeur et d’amour.

 

Il fallait que je vous le dise par Mermilliod

Autobiographie / Avortement

OPAC Détail de notice
« J’avais 24 ans. C’était mon choix. Un choix que je n’ai jamais regretté depuis. Cela ne veut pas dire que ça a été facile. J’ai été bouleversée par cette décision, et très seule face à des émotions que je ne m’expliquais pas. Des années plus tard, j’ai décidé d’écrire tout cela. De dire toutes ces choses que l’on garde silencieuses, dans l’espoir que mon témoignage sera utile et rassurant pour d’autres. »
Un sujet encore tabou et controversé à notre époque et dans notre pays, au point que les femmes se sentent souvent isolées, et n’osent pas parler. On sait pourtant comme les témoignages peuvent aider face à ces douleurs intimes. Aude Mermilliod lève le voile sur son histoire, sur l’histoire de plein de femmes, avec pudeur, sans jugement, et avec le soutien et l’expérience du médecin et écrivain Martin Winckler. Il faudrait qu’on l’entende.

 

Kivu par Van Hamme et Simon

Drame / Congo / Dr Mukwege

OPAC Détail de notice
Au Kivu, le sol regorge de coltan, minerai indispensable à nos technologies modernes. Pour sa possession, industriels aux mains blanches, mercenaires et miliciens n’hésitent pas à sacrifier femmes, hommes et enfants sur l’autel du profit, laissant à de rares héros, comme le Dr. Mukwege, la charge de réparer ce qui peut encore l’être …
Quel sujet ! Van Hamme nous raconte l’indicible, l’effroyable destin des populations du Kivu, et nous propose un témoignage fort. Malgré un dessin très classique et de nombreux passages didactiques, on ne peut lâcher cette bd mêlant horreur et tragédie. Ces femmes agressées et meurtries par des hommes seront également sauvées par la main de l’homme, en l’occurrence le héros de l’histoire François Daans et le héros de l’Histoire le Dr. Mukwege.

 

La Vie intelligente par Aurélie William Levaux

Chronique sociale

OPAC Détail de notice
« Il était assez clair que sans texte, sans rien à dire et sans réelle histoire, concevoir un objet qui ressemble à un livre ne se justifiait pas, surtout dans cette ère lamentable, on n’avait plus le temps de rigoler avec de l’art et des livres qui ne servent à rien, ça aurait été comme une insulte au monde, à ça commençait à suffire, l’insulte au monde. » Ainsi Aurélie William Levaux évoque, dès son 2e chapitre, son projet d’écriture pour La Vie intelligente, une envie de parler du monde, de son monde, de tout et de rien, de cette vie dans un pays moche où il pleut (comprendre la Belgique). Avec des mots simples, crus. Et un goût pour l’absurde assez marqué. La dessinatrice qui travaille sur tissu intercale des illustrations pleine page entre ses textes, des images sans parole où les couleurs coulent entre les personnages, s’infiltrent dans les décors de ce petit théâtre désenchanté pour lui donner un aspect tantôt fantomatique, tantôt doux. Un ouvrage qui ne laissera pas indifférent, tant il parle de sujets propres à chacun.

 

La princesse de Clèves par Bouilhac et Catel

Adaptation littérature / Histoire / Drame

OPAC Détail de notice

Alors qu’elle découvre la cour du roi de France, ce monde où « ce qui paraît n’est presque jamais la vérité », comme le lui a enseigné sa mère, la jeune princesse de Clèves s’initie aussi aux tourments de la passion, aux déchirements du cœur et aux affres de l’amour… Claire Bouilhac et Catel Mullet présentent une version en bande dessinée au plus proche du célèbre texte du 17ème siècle, précurseur du roman psychologique moderne. Leur adaptation interroge aussi, de manière inédite et originale, le mystère de la création et le rapport intime qui existe entre l’autrice Madame de La Fayette et son héroïne la princesse de Clèves.
Une belle adaptation au dessin soigné et expressif et aux dialogues empreints de tournures alambiquées telles que la cour l’exigeait.

 

La maison de la plage par Vidal et Pinel

Chronique sociale / Vacances / famille

OPAC Détail de notice
L’oncle Albert veut vendre. J’ai du mal à réaliser qu’on passe peut-être notre dernier été à la maison de la plage. J’adore être ici, je sens un lien fort avec cette maison qui a abrité notre enfance. J’ai toujours eu l’impression qu’elle avait quelque chose à nous dire. Oui, elle a quelque chose à nous dire, mais quoi ?

Une histoire de famille attendrissante…

 

 bd adulte hiver 2020b

La route de Tibilissi par Chauvel et Kosakowski

Guerre / Frères et soeurs

OPAC Détail de notice
« - Plus vite, plus vite ! Partez vite… Allez à Tibilissi !!! » ce sont les derniers mots que le père de Jake et Oto ait prononcés. Depuis, ils marchent dans le froid à travers cette interminable forêt. Qui sont ces mystérieux assaillants qui ont détruit leur village ? Les rares survivants qu’ils croisent n’en savent pas plus qu’eux. Alors, dans le doute et la peur au ventre, ils avancent toujours et encore vers leur destination en espérant y trouver un peu de sécurité.

Une bd qui nous plonge dans plusieurs univers : au moyen-âge au départ, dans la fantaisie avec l’apparition de dragons, et lorsqu’on rencontre un robot digne d’une bd de SF, on ne sait plus trop où se situer. La seule chose commune à tous ces univers, c’est la guerre qui est pleinement présente, avec la menace qui plane sur les personnages. On ne sait pas pourquoi ils fuient, et pourquoi on veut les tuer, mais qu’importe, y a-t-il une bonne raison de tuer ou de se faire tuer ?

 

Ô Pacifique – l’eau qui dort par Pog et Le Bihan

Humour / Bretagne

OPAC Détail de notice

Pacifique le Quellec est marin-pêcheur, son propre patron sur un tout petit chalutier breton baptisé « Denise ». Il ne porte pas le chapeau rond, mais un jogging orange et une antique casquette « Mammouth ». Dans le troquet du port où il passe le plus clair de son temps, ses copains se foutent de sa gueule parce qu’il affirme qu’une mouette lui parle.

Et bien on a connu mieux comme pitch de départ, un port, un pêcheur, une mouette ! et pourtant, on se laisse prendre par cette aventure toute simple, pleine de bons sentiments, racontée avec des traits d’humour bien ficelés.

 

Algues vertes par Léraud et Van Hove

Environnement / Bretagne

OPAC Détail de notice

Depuis la fin des années 1980, au moins 40 animaux et 3 hommes se sont aventurés sur une plage bretonne, ont foulé l’estran et y ont trouvé la mort.
Les algues maudites sont le symptôme d’un mal profond qui prend ses racines dans les lois de modernisation agricole des années soixante, leur fumet méphitique s’immisce dans une nébuleuse d’intérêts et de lâchetés mêlant gros bonnets de l’agro-industrie, scientifiques à la déontologie suspecte, politiques craignant pour l’emploi ou leur réputation touristique.

Ça a tout l’air d’un polar, avec des morts, des personnes qui alertent, des jeux de pouvoir, des pressions politiques, des gros sous et des victimes, mais il s’agit là de la réalité exposée par Inès Léraud. L’auteur nous apporte une enquête poussée avec des éléments, témoignages, compte-rendu, totalisant un nombre de preuves accablantes et donnant une bande dessinée éclairante et révoltante. D’utilité publique.

 

Culottées par Bagieu

Femmes / Société

OPAC Détail de notice

Margaret, actrice « terrifiante », spécialisée à Hollywood dans les rôles de méchante ; Agnodice, gynécologue de l'Antiquité grecque qui dut se déguiser en homme pour exercer ; Lozen, femme apache, guerrière et chamane ; Annette, sirène australienne qui inventa le maillot de bain féminin ... Pénélope Bagieu brosse avec humour et finesse trente portraits de femmes, combattantes hors normes, qui ont bravé la pression sociale de leur époque pour mener la vie de leur choix.
Auréolées d’un Eisner Award du meilleur livre étranger en 2019, et diffusées en série animée à la télévision en 2020, ces culottées font parler d’elles, découvrez-les !